Une galette des rois 100% artisanale !

Entrez dans les coulisses de notre incontournable galette des rois

Après la période des raclettes, des bûches et des coeurs de Noel, arrive le temps des galettes des rois. Et pour elle, il nous reste toujours encore de la place !

Entre la galette traditionnelle à la frangipane, la galette briochée classique aux fruits confits ou bien la galette revisitée sans pâte à la nougatine d’amandes et les galettes plus gourmandes au chocolat, au caramel, aux fruits de saison ou à la crème de marrons… Les déclinaisons sont infinies ! Mais au Pain Quotidien, on a décidé de miser sur la galette traditionnelle réalisée à presque 100% à la main. Un choix savoureux qui vous fera (on l’espère) croustiller de bonheur.

Prêt à entrer dans les coulisses de fabrication d’un des desserts les plus attendus de ce début d’année ? Suivez le guide et les étapes de fabrication
pas-à-pas :

Étape 1 : Du beurre sinon rien !

Autant le dire tout de suite, une vraie galette, c’est une galette faite avec beaucoup de bon beurre. Comme dirait nos grands-mères, il n’y a pas de
mal, à ingurgiter du bon gras.

La première étape, c’est la préparation de la fameuse pâte feuilletée ! Au Pain Quotidien, le secret dévoilé c’est qu’on choisit de réaliser une pâte
feuilletée inversée. Késako ? En gros, c’est la matière grasse qui va venir enrober la pâte à base de farine et d’eau, et non l’inverse. C’est ce qui la
rend si croustillante, légère et régulière.

Étape 2 : Une garniture à l’équation simpliste !

Il s’agit ensuite de garnir la galette avec une crème consistante, la frangipane. L’équation est simple : crème d’amandes + crème pâtissière =
frangipane et le tour est presque joué ! Pour la crème d’amandes, la recette est assez simple : même quantité de beurre, de sucre, d’oeufs et de poudre
d’amandes.

Et pour la crème pâtissière ? La recette est également ici très classique : des oeufs, du sucre, de la farine, du lait et de la vanille. Ensuite la crème
d’amandes est mélangée avec la crème pâtissière, pour rendre la garniture « plus légère ».

Étape 3 : Une fève à l’image du Pain Quotidien

Que serait une galette des rois sans sa fève ? La fève, c’est un peu la vraie reine de la galette des rois !

Au Pain Quotidien, on a décidé d’intégrer une fève qui nous ressemble ! Quoi de plus emblématique que de choisir nos fameux bols rouges et
blancs, autour desquels beaucoup adorent réchauffer leurs mains tout en sirotant leur boisson chaude préférée, comme fève. Alors qui sera sacré Roi
ou Reine ?

Étape 4 : Un assemblage à haut risque

Après avoir déposé la fève sur la frangipane, il va falloir humidifier les rebords de la pâte avec un peu de jaune d’oeuf pour rendre la pâte collante
et obtenir une meilleure soudure avec l’autre pâte. Ensuite, après avoir chassé les bulles, on appuie avec les doigts sur les rebords de la galette,
pour bien coller les deux disques de pâte feuilletée.

Ensuite, dernière étape avant l’enfournage : la décoration ! Nos boulangers se la jouent artistes et optent pour des motifs classiques à l’aide de la
pointe d’un petit couteau.

Etape 5 : Une galette qui se dore la pilule !

Pour que votre galette ait une belle couleur, il va falloir la dorer, à l’aide d’un pinceau et d’un oeuf battu. Elle fait un stop rapide au frigo pour
obtenir le développement d’un beau feuilletage avant d’être enfourné pour 45 minutes dans nos fours.

Et ensuite, il ne vous plus qu’à déguster et à arborer fièrement votre couronne !

Galette des rois disponible dans l’ensemble de nos 32 enseignes jusqu’au
13 janvier 2019